Médine sous les tirs nourris de l’extrême droite qui réclame l’annulation de ses concert au Bataclan. Bon, quand tu te fais chier dessus par Le Pen, Wausquier et Ciotti, c’est forcément que tu es  plutôt dans le vrai.
A beugler qu’ils étaient Charlie, a porter la liberté d’expression comme étendard, les voilà à s’offusquer qu’un rappeur, français, musulman et barbu, se produise au Bataclan, salle mythique de la musique français et symbolique de la scène du rap français, avant de n’être résumée qu’à un théâtre macabre suite aux terribles événements qui se produisirent le 13 Novrembre 2015.
Alors bon, déjà, les nazillons, la justice ce n’est pas vous et votre bon sens à géométrie variable, et à ce jour, cet artiste n’a reçu aucune condamnation ni aucune mise en examen pour apologie du terrorisme. Juste 5 contrôles fiscaux à la suite de votre propagande à la sortie de son morceau « Don’t Laïk »
Vous lui reprochez de vouloir, dans un ses titres « crucifier les laïcards comme à Golgotha », mais quand on a un soupçon de culture on ne peut que rire devant cette punchline tant l’oxymore est flagrant. Il se considère comme une « islamo-racaille » dans la suite du morceau et ça vous fait dresser les poils ? C’est vraiment que le second degré n’est pas votre fort tant cette expression appartient plus qu’à quiconque à l’extrême droite. A-t-il un double discours ou n’est-ce pas plutôt vous qui êtes dotés une double audition ?
Cadeau, je vous donne le corrigé de l’exercice : Voici d’autres punchlines qui l’éloignent de cette image d’islamiste salafiste en Air Max dont vous l’affublez :

« Ils combattent les extrêmes avec l’argent du Golfe
Je fustige leur cinquième colonne et ces pseudos muslims qui se croient dans Call Of
Djihadistes et hauts fonctionnaires
Sont les deux faces d’une même pièce
Et il y aura bientôt deux enfers
Si ces chiens rentrent au jardin d’Eden »
(Allumettes – Album Pose Elite)

« Trop de choses qui me désolent alors qu’ici
Ce sont les femmes qui font de nous des hommes »
(A l’ombre du mâle – Album Arabian Panther)

Heureusement qu’j’ai connu la foi avant d’connaître les pratiquants
Heureusement qu’j’ai connu l’Islam avant d’connaître les musulmans
Heureusement qu’t’as trouvé la voie avant d’connaître le Vatican
Heureusement qu’on a lu l’Coran avant d’connaître ces charlatans
(#faisgafatwa – Album Démineur)
Y’en aurait tant d’autres, mais inutile : Nul n’est plus sourd que celui qui refuse d’entendre. Et puis on le sait bien, que vous n’en avez rien à foutre dans le fond, et que vous ne faites que ça dans un but de récupération politique. Instrumentaliser la mort des victimes et la souffrance de leur proches pour faire parler de vous et racoler les électeurs tel un travelo du bois de Boulogne. Vous nous faites vomir et vous devriez avoir honte d’une telle stratégie nauséabonde.
Monter les communautés les unes contre les autres, vous n’êtes bons qu’à ça. Votre devise : diviser pour mieux régner.
A l’heure d’un éventuel repli communautaire que vous craignez autant qu’il vous sert, vous n’êtes que le poison de la culture. Quoi d’autre que la culture pour transcender justement nos frontières communautaires ? Retournez en terminale et apprenez que l’art a pour vocation de rassembler par delà les frontières, les convictions et n’a jamais en revanche vocation à faire l’unanimité. Si l’art fait débattre, c’est qu’il a visé juste. Mais à quoi bon débattre avec qui refuse d’écouter ?
Vous vous êtes arrêtés à des paroles sortis de leur contexte comme vous vous êtes arrêtés à l’apparence physique du bonhomme et comme vous vous arrêteriez à la couverture d’un livre, bande d’escrocs que vous êtes. Que croyez vous ? Qu’à un concert de rap il n’y avait que de jeunes futurs djihadistes ? Que les 260 000 personnes qui le suivent sur Youtube  et 590 000 sur Facebook sont des Abdeslam en puissance ? Vous n’insultez pas que la culture, mais également la liberté d’expression si chère à notre pays. L’histoire du Bataclan ne s’arrête pas au lendemain du 13 Novembre. Elle est toujours vivante, debout, et y voir un musulman se produire ne peut être qu’un superbe symbole. Référez vous à la devise parisienne : Fluctua Nec Mergitur. La jeunesse qui vous tient tant à coeur lors de vos campagnes, n’a pas besoin vos idéologie d’un autre temps.
Non les barbus ne se font pas tous sauter, non les musulmans ne veulent pas voir la France en sang. Ils veulent comme tout autres français, danser et faire la fête dans une salle de spectacle loin de vos échos racistes et amalgamés.
Le dernier mot sera pour l’accusé qui vous a déjà répondu il y a quelques mois  :
« J’ai calculé les risques. Je fais peur aux fainéants, à ceux qui ne veulent pas aller plus loin que la première image qu’ils ont d’une représentation. »
Interview Clique par Mouloud Achour :

Désormais, nous attendons la réaction de tous les autres rappeurs, et nous sommes en droit d’espérer un soutien de tous les artistes de la scène rap français.
N’en déplaise aux cons, la première date du 20 Octobre est complète, une deuxième, le 19 Octobre est prévue. Pour prendre vos places c’est ici. Et avec un peu de chance, vous serez en fosse à pogoter avec Nadine Morano et Eric Zemmour…
Et en cadeau, un avant-goût de Médine, au Bataclan :