You Man

You Man on vous connait tous plus ou moins, on se permet de vous tirer un grand coup de chapeau pour le travail accompli. Mais si vous deviez présenter le projet à un martien quels mots vous pourriez employer ?

Sans doute qu’on commencerait par « devenons amis, man », ou un truc comme ça. Du reste, on lui dirait qu’on crée des vibrations avec des sons, des notes, et qu’on sort le morceau quand on aime bien ce que ça fait. Et on lui demanderait s’il a des oreilles car si ça se trouve il n’entend rien le pauvre.. Après on pourrait lui expliquer qu’on fait une sorte de Club Wave ou Dark Disco Psyché, mais pas sûr qu’il comprenne.

Vous revenez du Pitchfork comment ça s’est passé pour vous ?

Super bien ! Il y a vraiment de belles intentions chez les créateurs de ce festival, ce sont des passionnés. Et comme d’habitude, quand tu dis la vérité, ça se ressent à chaque instant de ce que tu fais. En ce qui nous concerne, on réalise peu à peu que les gens nous connaissent, et qu’il viennent comme ça nous refiler de l’amour et des bonnes ondes. Alors on essaie de leur en donner aussi.

Et comme d’habitude, quand tu dis la vérité, ça se ressent à chaque instant de ce que tu fais.

Au delà de cette date clef, quelles sont vos principales actus, envies, projets ?

On a pas mal d’idées ! Certaines nécessitent plus de temps à être développées si on veut y mettre du cœur et bien faire les choses. Heureusement nous sommes très bien entourés, notamment par nos manageurs qui ont un véritable don pour organiser nos idées et nous conseiller. Un nouveau jeu devrait bientôt voir le jour, mais on peut pas vraiment en dire plus pour le moment, sinon ça va gâcher la surprise. On sort un morceau solo sur Circa 99’, le nouveau label de Boston Bun dans les prochaines semaines, ce morceau est une collaboration avec notre cher collègue Jerge. On continue aussi de composer de nouveaux tracks, qu’on insère discrètement au fur et à mesure de nos lives.

Lille pour vous ça représente quoi ?

Nous on est Calaisiens d’origine, et Tepat vit maintenant à Paris. Alors Lille représente une forme d’équilibre entre les deux, ce qui nous correspond tout à fait au fond ! Lao Tseu, un vieux chinois de 2500 ans disait que « l’équilibre est la voie de la vérité », et on en entend encore parler. C’est peut-être qu’il ne devait pas avoir tout à fait tort !

Pour finir un morceau actuel qui pourrait représenter le contenu de votre imaginaire à l’idée de cette soirée aux Nuits Electriques ? Slap sera aux premiers rangs en tout cas ! Merci beaucoup !

Ce morceau de Moderna & Theus mago, sorti en juillet, pourrait par exemple tout à fait convenir à notre imaginaire pour les Nuits Électriques ! Plutôt simple et classique, mais avec ce qu’il faut de créativité et de folie pour donner envie de se lâcher.. un bon équilibre encore !